0

À peine arrivé à Goma, hier, le jeudi 11 novembre 2021, en provenance de Bukavu, dans la province du Sud-Kivu, le P. Stefano Martoglio, Vicaire du Recteur Majeur, a procédé à la bénédiction et la pose de la première pierre pour la construction d’un centre d’accueil et de formation des enfants et des filles vulnérables de Goma et des environs. Le P. Tryphon Kalimira, Vicaire provincial de l’AFC, le P. Aurélien Mukangwa, Délégué provincial de la délégation Saint Joseph AFC-EST, le P. Jean-Pierre Muhima, Directeur de la Communauté salésienne de Ngangi, et d’autres Salésiens de Don Bosco étaient présents à la cérémonie. Au cours de la bénédiction et la pose de la première pierre, le P. Martoglio a émis des vœux : « Que cette pierre de construction et de bénédiction soit une pierre de construction du royaume de Dieu, » a déclaré. Ainsi, il a invité les filles, apprenantes des métiers de coupe et couture et de coiffure esthétique au « Foyer Anuarite » de òìoeuvre « Don Bosco Ngangi, » à l’union des prières en vue du déroulement et de l’achèvement aisé des travaux de construction de ce centre dont elles seront les bénéficiaires privilégiées. Le P. Jean-Pierre Muhima, pour sa part, se montre confiant vis-à-vis de la réalisation de ce projet de construction. Il reste convaincu que malgré les gros moyens financiers nécessités pour la réalisation de cet ouvrage, l’espoir est permis. Après cette cérémonie, le P. Stefano a pris part au Conseil de la Délégation Saint Joseph qui s’est tenu à la « Maison Marguerite » de Goma, Siège de la Délégation. Cette journée n’a pas été du tout repos pour le Vicaire du Recteur Majeur qui, avant de retourner dans la ville de Goma, ce jeudi, a présidé l’assemblée des confrères salésiens des œuvres de Bukavu, Nyakadaka et Uvira au Centre Don Bosco de Bukavu. Il avait déjà effectué une brève visite à la probable maison où la communauté salésienne de Bukavu pourrait déménager dans les mois prochains.

About author

Gaetan


Related post

Le Vicaire du Recteur Majeur a posé la première pierre pour la construction d’un centre pour les enfants et filles vulnérables

À peine arrivé à Goma, hier, le jeudi 11 novembre 2021, en provenance de Bukavu, dans la province du Sud-Kivu, le P. Stefano Martoglio, Vicaire du Recteur Majeur, a procédé à la bénédiction et la pose de la première pierre pour la construction d’un centre d’accueil et de formation des enfants et des filles vulnérables de Goma et des environs. Le P. Tryphon Kalimira, Vicaire provincial de l’AFC, le P. Aurélien Mukangwa, Délégué provincial de la délégation Saint Joseph AFC-EST, le P. Jean-Pierre Muhima, Directeur de la Communauté salésienne de Ngangi, et d’autres Salésiens de Don Bosco étaient présents à la cérémonie. Au cours de la bénédiction et la pose de la première pierre, le P. Martoglio a émis des vœux : « Que cette pierre de construction et de bénédiction soit une pierre de construction du royaume de Dieu, » a déclaré. Ainsi, il a invité les filles, apprenantes des métiers de coupe et couture et de coiffure esthétique au « Foyer Anuarite » de òìoeuvre « Don Bosco Ngangi, » à l’union des prières en vue du déroulement et de l’achèvement aisé des travaux de construction de ce centre dont elles seront les bénéficiaires privilégiées. Le P. Jean-Pierre Muhima, pour sa part, se montre confiant vis-à-vis de la réalisation de ce projet de construction. Il reste convaincu que malgré les gros moyens financiers nécessités pour la réalisation de cet ouvrage, l’espoir est permis. Après cette cérémonie, le P. Stefano a pris part au Conseil de la Délégation Saint Joseph qui s’est tenu à la « Maison Marguerite » de Goma, Siège de la Délégation. Cette journée n’a pas été du tout repos pour le Vicaire du Recteur Majeur qui, avant de retourner dans la ville de Goma, ce jeudi, a présidé l’assemblée des confrères salésiens des œuvres de Bukavu, Nyakadaka et Uvira au Centre Don Bosco de Bukavu. Il avait déjà effectué une brève visite à la probable maison où la communauté salésienne de Bukavu pourrait déménager dans les mois prochains.

by Gaetan

Ouverture de l'annee Pastorale 2021-2022

Comme d'habitude, chaque année, est organisée, au Domaine Marial de l'Archidiocèse de Lubumbashi, une messe de l'ouverture de l'année pastorale à laquelle sont conviés Fidèles Chrétiens de l'Eglise famille de Dieu de Lubumbashi. Ce dimanche 26 Octobre 2021, les chrétiens, religieux et religieuses, prêtres et diacres du secteur pastoral de Lubumbashi, tous ensemble, comme un seul homme, unis par la communion et épris de paix et de fraternité du Christ, autour de Monseigneur Fulgence MUTEBA MUGALU, nouvel Archevêque metropolitain de l’archidiocèse de Lubumbashi, louent, adorent, chantent, remercient et demandent au Seigneur la grâce dont ils ont besoin en vue de mieux commencer l'année pastorale en parfaite harmonie avec Dieu. Dans son homélie, Monseigneur l'Archevêque, conscient et convaincu que la foi en Jésus-Christ trouve sa pertinence dans le contexte de la vie quotidienne, a invité les chrétiens à bannir les tensions sociales et toutes sortes d'antivaleurs, en l'occurrence le népotisme, l'ethnicisme, le tribalisme, la corruption... ainsi que l'insécurité, le repli sur soi, les peurs et autres pathologies sociales qui, non seulement ternissent à coup sûr l'image de notre cher et beau pays, la République Démocratique du Congo, mais freinent également le processus de développement dont a besoin le pays pour son décollage économique. Il a, par ailleurs, exhorté les fidèles à cultiver la paix, l'amour, la communion et l'unité, gage d'un vivre ensemble heureux et parsimonieux car, dit-il, l'unité et la communion constituent deux valeurs qui s'imposent pour cheminer à la suite du Christ et édifier une Église famille de Dieu. Dans la foulée, a été également rendu public par l'Archevêque, le thème de l'année pastorale 2021-2022, intitulé: "Un itinéraire pour l'Eglise famille de Lubumbashi" dont les principales articulations, toujours selon l'Archevêque, sont sensées nourrir la foi des chrétiens et les conduire ainsi à solidifier une Église vraiment Famille de Dieu au sein de l'Archidiocèse de Lubumbashi. Au regard de la conjoncture actuelle (tensions sociales, crise économique...), le "vivre ensemble" est un chemin qui s'avère pertinent comme nécessaire démarche de l'Eglise dans notre société, à ce jour. Pour l'Archevêque metropolitan, poursuit-il, le "vivre-ensemble", en effet, est une voie à emprunter avec abnégation et courage, une aventure nécessitant une transformation intérieure, tel que le recommande l'Apôtre Paul (cfr Col.3,10). Hormis l'Introduction et la Conclusion du thème de la pastorale, l'Archevêque a présenté en cinq points, sous forme d'un projet; les objectifs, les méthodes, les stratégies ainsi que les activités pendant toute l'année pastorale, les propositions d'actions individuelles ou collectives. Il en était de même question de résultats attendus au terme de cette année pastorale et les propositions de thèmes de sessions, récollections et retraite durant toute l'année pastorale. Et pour clore, après sa prise de possession canonique le 10 juillet dernier, Archevêque métropolitain a nommé, ce dimanche 26 septembre 2021, les membres de la curie diocésaine. Au total, ils sont au nombre de treize. Nommés pour un mandat indéterminé, parmi lesquels Monseigneur Denis MOTO KALUNGA, Vicaire général en charge de la pastorale à ce poste depuis plusieurs années. Nous leur souhaitons un fructueux apostolat.

by Gaetan


Comments (0)

Comment